Du lodge, on accède à la sala et à la piscine par un pont suspendu jusqu’à une petite île formée par les courants de la Nam Pak.

Construction traditionnelle, la « sala » est un espace sans murs comportant un toit soutenu par des colonnes. Originellement abri pour le voyageur et lieu dédié au repos, des salas sont construites dans les campagnes, le long des cours d’eau, à proximité des temples.

Une sala au milieu de la rivière

Sur la rive, au pied du lodge, un joli pont de cordages et bambous invite à pousser l’exploration jusqu’à un petit îlot de roche et de sable, aménagé d’une sala et d’une piscine.
Haute de 4mètres, la sala de Muang La Lodge a été pensée et conçue pour profiter du spectacle de la Nam Pak : dans son lit peu profond, la rivière accueille les jeux d’enfants, les bains rafraichissants des villageois, la présence de quelques buffles, chèvres et le travail d’extraction du sel, une activité artisanale ancestrale, relancée en soutien au village.

La Sala est un lieu pour déjeuner, prendre un thé, recevoir un massage, partager un apéritif. Mais c’est au moment du soleil couchant qu’elle se pare avec élégance de lanternes et bougies pour accueillir un tête à tête romantique ou un dîner festif avec des amis.
Moment délicieux, la soirée est orchestrée par un Butler et une cuisinière qui veillent à ce que vous ne manquiez de rien (se réserve à l’avance).

A quelques mètres de la Sala, la piscine (15m – eau filtrée) à débordement s’est choisie un coin caché de l’ilot, véritable écrin de nature pour des bains en toute discrétion, à l’abri des regards. Un endroit idéal pour quelques brasses sportives ou une pause de détente.

muangla lodge sala 1
muangla lodge sala 2
muangla lodge sala 3